Téléphone

Pensez à préparer leurs vacances

N’attendez pas la dernière minute pour préparer les vacances de votre animal ! Pensez notamment aux vaccins, au voyage, à l’hébergement et à son alimentation.

La vaccination antirabique

Elle est obligatoire dès l’âge de 3 mois

–       pour les chiens, les chats et les furets qui voyagent avec vous hors du territoire national

–       pour le retour en France

–       pour les chiens et les chats vivant en Guyane (arrêté du 5 septembre 2008)

–       pour les chiens considérés « dangereux » par la loi du 6 janvier 1999 (chiens de première et deuxième catégorie)

La vaccination contre la rage peut aussi être exigée pour séjourner dans un camping, voire certaines pensions.

Depuis le 1er janvier 2009, seul le passeport européen permet de certifier la vaccination antirabique des chiens et des chats. La vaccination antirabique est considérée valide seulement 21 jours après son injection pour une primo-vaccination et moins d’un an après la dernière injection. Attention à ne pas dépasser la date de rappel.

Le passeport européen

Au départ de la France, les chiens et les chats doivent être munis d’un passeport européen pour voyager à l’étranger. Ce document officiel, délivré exclusivement par un vétérinaire, permet de certifier la vaccination antirabique et fournit toutes les informations sur l’identification et les vaccins

Les formalités

Pour voyager vers les Etats membres de l’Union européenne, les animaux de compagnie doivent être :

–       identifiés par puce électronique (l’identification par tatouage reste admise si le tatouage a été fait avant le 3 juillet 2011 et s’il reste lisible)

–       vaccinés contre la rage

  • Votre chien, votre chat, votre furet doivent être vaccinés contre la rage. Le vaccin antirabique n’est possible qu’à partir de 12 semaines (3 mois) et prend effet au moins 21 jours (3 semaines) plus tard. Il doit faire l’objet d’un rappel annuel. La vaccination doit être réalisée après l’identification pour être reconnue valable.

–       accompagné du passeport européen d’identification établi par un vétérinaire. Ce passeport permet également de se rendre en Andorre, en Islande, au Liechtenstein, à Monaco, en Norvège, à San Marin en Suisse et au Vatican.

Parmi ces Etats membres, l’Irlande, Malte et la Finlande exigent, en plus, que l’animal doit :

  • âgé de 3 mois au moins.
  • à jour de son traitement contre les vers (echinococcus). Ce dernier doit être administré entre 120 heures et 24 heures avant l’arrivée dans le pays de destination et certifié, dans le passeport, par le vétérinaire qui a procédé à son administration. 

Grâce au passeport qui atteste ainsi de l’identification par puce ou tatouage et de la vaccination contre la rage de l’animal, en plus des autres vaccinations non exigées par la loi, le propriétaire est autorisé à voyager avec son animal dans tous les pays membres de l’UE à l’exception de l’Irlande, de Malte et de la Suède pour lesquels un titrage d’anticorps est également requis.

Malte conditionne l’entrée d’un chien sur leur territoire à un moyen de transport autorisé (pas d’introduction de l’animal par bateau privé par exemple).

Vous voyagez en dehors de l’Union européenne

Avec le Brexit les modalités pour le Royaume Uni peuvent évoluer. Le moyen de transport pour l’entrée d’un chien dans leur territoire est autorisé sous certaines conditions (pas d’introduction de l’animal par bateau privé par exemple).

Voyager avec un animal de compagnie dans un pays situé en dehors de l’UE nécessite de se référer à la règlementation du pays concerné. Il suffit de se renseigner auprès de l’ambassade du pays de destination (mise en quarantaine de l’animal, tests à réaliser, formulaires à remplir…).

Pour les voyages vers les pays tiers (hors membres de l’Union européenne) et les Territoires d’Outre-Mer, les animaux doivent être :

–       âgés de plus de 3 mois

–       identifiés exclusivement par puce électronique

–       vaccinés contre la rage

–       testés par un titrage d’anticorps antirabiques au moins égal à 0,5 Ul/ml (dans les pays où la rage n’est pas maîtrisée)

–       accompagnés d’un certificat sanitaire original ou du passeport

–       munis du passeport européen (retour en France)

Certains pays exigent des mesures complémentaires (période de quarantaine notamment), adressez-vous à votre vétérinaire.

Selon les pays, certaines formalités nécessitent un délai d’au moins 6 mois avant le départ. N’attendez pas le dernier moment !

L’identification des animaux de compagnie, une obligation légale qui les protège

–       préalablement à leur cession pour assurer leur traçabilité

–       pour voyager au sein de l’Union européenne et à l’étranger, l’identification par puce électronique est obligatoire (sauf pour les animaux identifiés par tatouage avant le 3 juillet 2011)

–       pour le retour en France

–       pour certifier la vaccination antirabique

Il est obligatoire d’identifier son animal de compagnie :

Pour les chiens, l’identification doit être effectuée avant l’âge de 4 mois ;

Pour les chats, l’identification doit être effectuée avant l’âge de 7 mois. Cette obligation est également valable pour tous les spécimens nés après le 1er janvier 2012.

Pensez également à ajouter au collier de votre animal une médaille avec votre nom et votre numéro de téléphone et signalez à l’I-CAD toute modification concernant vos coordonnées, que votre animal soit identifié par puce électronique ou tatoué.

Le voyage

La voiture

Installez confortablement l’animal à l’arrière du véhicule. Pour un animal de petite taille, vous pouvez le laisser dans son panier. Pour un grand chien, prévoyez une grille ou un filet de séparation.

N’hésitez pas à vous arrêter toutes les deux heures. Vous, comme lui, en profiterez pour vous dégourdir les jambes et vous hydrater ! Quand vous ouvrez la portière, faites attention à ce qu’il ne se sauve pas.

Ne laissez jamais votre animal dans votre véhicule, même fenêtres ouvertes : au soleil, la température peut atteindre rapidement plus de 50°C ; à l’ombre, la température peut atteindre plus de 30°C n’oubliez pas également que le soleil se déplace : cela suffit pour engendrer un coup de chaleur qui peut être mortel. Dès les premiers symptômes (l’animal bave, halète, sa langue devient violette), consultez rapidement un vétérinaire. Et, pour éviter les conjonctivites et les otites, ne le laissez pas sortir la tête par la fenêtre !

(Cf. notre article « C’est l’été, vive les vacances »)

Si votre animal souffre du mal des transports, consultez votre vétérinaire. Il vous proposera le traitement le plus adapté.

L’avion

Signalez la présence de votre animal lors de la réservation de votre billet. Selon les compagnies vous pourrez l’installer en cabine, dans un sac spécifiquement conçu à cet effet. S’il n’est pas accepté en cabine, il voyagera en soute dans une cage prévue à cet usage et fournie par vos soins.

Renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne concernée.

(Cf. notre article « Voyage en train et en avion »)

Le train

Votre animal voyage dans un contenant

Il voyage dans un sac ou un panier (45 cm x 30 cm x 25 cm maximum), placé sur vos genoux ou à vos pieds.

Votre chien voyage en laisse

Il doit être muselé et à vos pieds tout au long du trajet.

Le prix du billet dans un train TGV INOUI, INTERCITÉS ou TER est de 7€. Il diffère dans les régions en liberté tarifaire .

Renseignez-vous auprès de la SNCF

  (Cf. notre article « Voyage en train et en avion »)

Le bateau

Renseignez-vous auprès des compagnies pour savoir si votre animal est accepté à bord, et s’il peut voyager avec vous ou dans le chenil du bateau.

 

 

Sur votre lieu de vacances

  • Attention aux insolations. Évitez de promener votre chien aux heures les plus chaudes et n’oubliez pas de le faire boire régulièrement.
  • Surveillez les oreilles et les coussinets pour dépister la présence d’épillets.
  • Prévoyez une protection contre les tiques. En cas de présence, utilisez un crochet à tiques.
    •  
  • En cas de morsure de vipère, faites en sorte que votre animal reste calme et emmenez-le rapidement chez un vétérinaire.
  • Attention aux grains de sable et au sel qui peuvent irriter sa peau. A votre retour de la plage, rincez-le à l’eau douce.
Pensez à leurs vacances

Dans la mesure du possible, évitez de bouleverse les habitudes de votre compagnon. Conservez les mêmes horaires de repas et la même alimentation. Toute modification doit se faire progressivement chez le chien. Cela limitera les risques de refus et les troubles digestifs.

En cas de perte ?

–       Prévenez l’I-CAD (Identification des Carnivores Domestiques) https://www.i-cad.fr/

Tél. 09 77 40 30 77 (appel non surtaxé) du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30.

–       Prévenez les fourrières et les vétérinaires les plus proches.

–       Faites une déclaration de perte au commissariat de police. Cette démarche facilitera la récupération de l’animal à la fourrière.

–       Déposez une affichette chez les commerçants et les vétérinaires. Et passez une petite annonce dans le journal local.

Cet article a été rédigé par le Dr CARRERE

Les dernières publications

Voyage en train et en avion

Les règles et conseils. Cet été, certains d’entre vous partiront en vacances avec leur animal de compagnie. Si la voiture est le transport généralement privilégié,

Lire la suite »

Les chasseurs de pigeons

Depuis 13 ans, les organisateurs du tournoi de tennis de Roland-Garros font appel à des fauconniers et leurs oiseaux pour effaroucher ces hôtes indésirables que

Lire la suite »