Téléphone

La maladie d’Aujeszky ou pseudo-rage : mise à jour

Le jeudi 30 novembre 2023, une suspicion de maladie d’Aujeszky en Essonne a été déclarée auprès des services vétérinaires départementaux sur un chien de chasse mort de jour-là.

Il aurait été contaminé au contact direct d’un sanglier blessé par balle lors d’une action de chasse le week-end précédent dans la forêt du Blandureau sur la commune de Rozay-en-Brie (77) ou dans la forêt de Fontainebleau proche des communes de Barbizon et de Bois le Roi (77).

Le 15 décembre 2023, les services vétérinaires ont confirmé la contamination du chien décédé le 30 novembre par la maladie d’Aujeszky.

Pour information, deux chiens de chasse au total participant à la même chasse ont été recensés morts depuis le premier signalement.

Ces cas détectés sont révélateurs de la circulation du virus de la maladie dans les populations de sangliers.

Un cas similaire avait été signalé en début d’année 2022 dans la forêt des trois Pignons à Fontainebleau (Arbonne-la-Forêt (77), commune limitrophe du département de l’Essonne). Il m’avait conduite à écrire un article à ce sujet.

Cette situation n’est pas spécifique à l’Essonne, d’autres cas sont connus sur l’ensemble du territoire.

Ils restent rares et ce sont les chiens de chasse qui sont les plus visés par la maladie car ils sont parfois directement en contact avec des sangliers morts ou vivants.

Je vous rappelle qu’il n’y a pas de traitement et que la maladie est mortelle à 100 %. Mais depuis le 9 mars 2023, il existe un vaccin pour les chiens possédant une Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) pour le médicament AUSKIPRA-BK délivré par HIPRA France.

Néanmoins, ce dernier n’a pas fait l’objet d’une validation de la part de l’ANSES. Les informations communiquées par le RCP (Résumé des caractéristiques du produit) sont sous la seule responsabilité du laboratoire.

Il est l’unique vaccin disponible.

Ci-joint la liste des bons réflexes à avoir lors de vos promenades pour éviter la contamination de vos chiens :

1 – limiter le contact avec des sangliers ou des porcs

2 – proscrire la viande de porc/sanglier crue de l’alimentation

3 – ne pas donner d’abats ou de viande d’origine douteuse

4 – ne pas laisser mordre une carcasse

Pour d’avantage de renseignements lire l’article « Cette pseudo-rage tueuse de chiens » publié le 08.03.2022 et mis à jour le 15.12.2023 : https://www.cliniquelarenardiere.fr/2022/03/08/cette-pseudo-rage-tueuse-de-chiens/

Cet article à été écrit par le Dr CARRERE

Les dernières publications

La maladie de Lyme

Décrite depuis 1985, chez le chien, la maladie de Lyme est due à la bactérie Borrelia burgdorferi transmise par la tique Ixodes ricinus : la maladie

Lire la suite »