Téléphone

Aujourd’hui, nos animaux de compagnie sont des êtres sensibles envers qui nous avons des devoirs. 

Ils méritent les meilleurs soins que la médecine et la chirurgie vétérinaire peuvent leur apporter.

Tout cet arsenal préventif et thérapeutique moderne a un coût. Beaucoup de propriétaires ne peuvent autofinancer des soins importants, d’autres par méconnaissance ne suivent pas les règles indispensables d’une bonne médecine préventive (vaccination, alimentation adaptée, prévention des maladies parasitaires…)

L’assurance est le moyen d’une vraie « solidarité au profit des animaux », en proposant au plus grand nombre de propriétaires les techniques les plus modernes garantissant une santé optimale pour leur compagnon à quatre pattes.

Vivre avec un animal que l’on aime et que l’on ne peut faire soigner pour une question d’argent est une situation insupportable, culpabilisante, source de conflits familiaux, génératrice de solutions extrêmes que l’on regrettera toute sa vie.

Comme ce jeune chien un peu turbulent qui à la suite d’un traumatisme au cours d’une promenade a présenté une fracture du fémur parfaitement réparable… à la condition de pouvoir payer l’opération. De même pour ce chat diabétique, cette chienne avec des tumeurs mammaires, ce chien ou ce chat avec un eczéma chronique…, pour le plus grand nombre des solutions thérapeutiques existent.

Tous ces cas nous mettent en face de nos responsabilités, si nous aimons nos animaux, si nous les respectons alors nous devons pouvoir leur faire donner les meilleurs soins.

Au moment de l’acquisition d’un animal de compagnie nous avons l’obligation de prendre en compte le financement de la santé de cette boule de poil qui rentre à la maison et qui va devenir un personnage important de l’environnement familial.

C’est lorsque l’animal est jeune qu’il faut contracter une assurance car les accidents de santé malheureusement n’attendent pas.

Différents contrats

Avant de souscrire, il est intéressant de pouvoir établir un devis.

Différentes formules sont proposées, elles se différencient par un niveau de couverture et un taux de remboursement différents, avec une franchise plus ou moins importante et un plafond de remboursement annuel qui varie.

La plupart des contrats couvre la chirurgie, la médecine et les accidents. Certains proposent un forfait pour les actes de médecine préventive (vaccination, stérilisation, détartrage, bilan de santé …)

Les causes d’exclusions sont le plus souvent le fait de maladies ou d’accidents antérieurs à la fin du délai de carence et des malformations congénitales comme la dysplasie de la hanche, la luxation de rotule, l’entropion.

A vous de faire le choix le plus adapté à votre point de vue.

Une alternative existe : faire votre auto-assurance, c’est-à-dire constituer une sorte de caisse « coups durs » en réservant à votre animal l’équivalent de la prime d’assurance d’une formule haute gamme. Si vous en avez besoin, c’est votre filet de sécurité, sinon la mise vous revient.

Nous espérons vous avoir éclairé, nous restons à votre disposition pour vous aider dans votre choix. Bien évidemment, l’assurance n’est pas obligatoire mais n’oubliez pas que la santé a un coût.

Cet article a été sélectionné et rédigé par le Dr CARRERE

Les dernières publications

Voyage en train et en avion

Les règles et conseils. Cet été, certains d’entre vous partiront en vacances avec leur animal de compagnie. Si la voiture est le transport généralement privilégié,

Lire la suite »

Les chasseurs de pigeons

Depuis 13 ans, les organisateurs du tournoi de tennis de Roland-Garros font appel à des fauconniers et leurs oiseaux pour effaroucher ces hôtes indésirables que

Lire la suite »