Téléphone

Quand doit-on parler de vieillesse chez le chien et le chat

A partir d’un certain âge tous les propriétaires de chien et de chat se posent la question : quand dois-je considérer mon animal comme âgé.

Le vieillissement n’est pas scientifiquement mesurable et donc la définition de l’animal âgé n’est pas clairement établie.

Il est communément admis que la vieillesse commence lorsque les 2/3 de l’espérance de vie sont atteints.

La sénescence se définit par les modifications physiologiques subies par un être vieillissant : il s’agit du vieillissement normal et la science correspondante est la gérontologie.

Le terme de sénilité est employé lorsque les affections liées à l’âge s’expriment par des signes cliniques : il s’agit alors du vieillissement pathologique et la science concernée est la gériatrie. Actuellement on regroupe les 2 processus sous le terme gériatrie. La frontière entre ces 2 modes évolutifs n’est pas fixe. Un animal peut être âgé et ne pas manifester de signe pathologique. L’évolution du vieillissement est compliquée car souvent il apparaît progressivement, insidieusement, irréversiblement en impliquant tous les organes et en s’exprimant différemment d’un individu à un autre.

On considère que le début de la dernière période de la vie se situe chez les chats autour de 11 ans et chez les chiens entre 6 et 9 ans selon leur taille.

Début de la période gériatrique chez le chien et le chat d’après Goldston 1989

On sait maintenant que toutes les races de chiens ne sont pas égales face au vieillissement et la longévité présente de fortes disparités raciales.

L’espérance de vie moyenne toutes races confondues est de 10,7 ans. On distingue les races à grande longévité, tel le whippet, le caniche, le cocker et le pinscher nain, les races à longévité courte comme le bouvier bernois, le rottweiler ou le dogue allemand.

Longévité moyenne des principales races par ordre alphabétique

Il n’existe pas de différence entre les mâles et les femelles ; d’autres facteurs semblent influencer l’espérance de vie : comme la stérilisation des femelles qui diminue le risque d’apparition des tumeurs mammaires, comme une mortalité plus importante chez les jeunes mâles entiers. Contrairement à ce que le « qu’en dira-t-on » prétend les races croisées ne présentent pas une meilleure longévité que les races pures. Généralement les chiens de petite race vivent plus longuement que ceux de grande race.

Et ce n’est pas ce que l’on constate chez les autres mammifères où la longévité est souvent proportionnelle à la taille. Aussi un éléphant a une espérance de vie de 70 ans et un rat de 5 ans. On ne sait pas encore expliquer cette particularité du chien.

Une étude a montré que non seulement la longévité est inversement proportionnelle à la taille mais que la capacité de multiplication cellulaire est réduite chez les races géantes.

Correspondance âge du chien, du chat et âge de l’homme

En 1997 Patronek et collaborateurs établissent une équation utilisant l’âge du chien X et une valeur M, correspondant à l’âge médian du décès par taille et par race qui a permis d’établir un tableau de correspondance simplifiée entre l’âge canin et l’âge humain.

Si cette étude a permis aux chercheurs d’utiliser le chien comme modèle pour les maladies humaines (ainsi l’âge du décès lors d’un cancer prostatique est similaire à la fois chez l’homme et le chien), elle sert également aux vétérinaires à une meilleure prise en charge de l’animal vieillissant en fonction de sa race et de ses affections spécifiques et ainsi de répondre aux attentes des propriétaires soucieux de la qualité de vie de leurs animaux.

Cet article a été sélectionné et rédigé par le Dr CARRERE

Les dernières publications

La piroplasmose

C’est une affection hématologique due à un parasite sanguin microscopique ou protozoaire transmis par certaines tiques. Ce protozoaire du nom de piroplasme appartient au genre

Lire la suite »