Téléphone

Vivons avec nos animaux

Pour ceux qui en doutaient encore : vivre avec un chat ou un chien est bon pour notre santé

De récentes études suggèrent que la cohabitation avec des chats et des chiens est bénéfique pour la santé humaine et pourrait réduire le risque de cancer et d’autres maladies.

Dans un article publié le 21 août 2012 dans la revue Biology Letters, une chercheuse française du centre de recherche de la Tour du Valat et ses collègues expliquent qu’aucune étude n’a montré de lien entre le cancer et la possession d’un chat mais, à l’inverse, un risque réduit de cancer chez les propriétaires.

Avec son co-auteur, elle cite une étude parue dans le National Institutes of Health qui montre que les propriétaires de chiens et de chats ont un risque diminué de lymphome non hodgkinien. Plus la durée de cohabitation était longue, moins il y avait de risques de souffrir de ce type de cancer.

La façon dont les chiens et les chats sont bénéfiques pour la santé humaine demeure mystérieuse mais un article dans le journal Pediatrics révèle que les enfants ayant des animaux de compagnie à la maison développent moins de maladies respiratoires.

Des travaux de recherches récents montrent une corrélation positive entre le parasite Toxoplasma gondii et l’incidence du cancer du cerveau chez l’Homme.

Les médias ont déjà incriminé dans cette affection les chats qui peuvent héberger ce parasite. Mais une étude au Royaume-Uni qui explore de nombreuses données concernant des femmes d’âge moyen n’a pas trouvé d’association entre l’incidence du cancer du cerveau et les femmes vivant avec un chat.

Un chercheur explique que les humains sont généralement infestés par la consommation de viande mal cuite, surtout du mouton, ou par contact avec des surfaces contaminées.

D’autres études montrent que l’ingestion du parasite par de l’eau contaminée, des fruits, des légumes ou du lait de chèvre cru peut conduire à l’infestation du parasite.

Cet article a été rédigé par le Dr CARRERE

Les dernières publications

La piroplasmose

C’est une affection hématologique due à un parasite sanguin microscopique ou protozoaire transmis par certaines tiques. Ce protozoaire du nom de piroplasme appartient au genre

Lire la suite »