Téléphone

Optimiste ou pessimiste

Une étude de l’université de Sydney (Australie) montre de façon objective et non invasive qu’il existe des chiens optimistes et des chiens pessimistes.

L’étude, intitulée « Les sens et la sensibilité des chiens », montre que certains chiens sont de nature plus optimiste que d’autres. « Cette recherche est passionnante, car elle mesure les états émotionnels positifs et négatifs des chiens », a déclaré le Docteur Melissa J. Starling, qui conduit la recherche et qui est également comportementaliste animalière à l’université.

Les chiens ont appris à associer deux sons différents à l’obtention d’une récompense du lait ou à de l’eau (moins attrayant). Lorsqu’ils savent discriminer ces sons, des sons ambigus leur sont proposés. Les chercheurs ont étudié leur réaction.

Davantage de chiens optimistes

Si les chiens répondent positivement à ces sons, cela montre qu’ils attendent à recevoir une récompense sous forme de lait. Ils sont alors considérés comme optimistes.

Selon cette étude, un chien optimiste attend davantage d’événements positifs que négatifs. Il prend des risques pour obtenir une récompense. Si les choses ne se passent pas comme il le souhaite, il essaie à nouveau.

Un pessimiste est prudent

A l’inverse, les « pessimistes » du groupe n’ont pas réagi du tout. Un chien pessimiste est plus prudent et prend moins de risques. Il renonce quand les choses ne se passent pas comme il le veut parce que les revers l’affectent. Il peut ne pas être malheureux mais se contente d’un statu quo et a besoin d’encouragement pour tenter de nouvelles expériences.

Les chiens pessimistes sont beaucoup plus stressés quand ils échouent à une tâche que les chiens optimistes. Ils évitent de la reproduire alors que les optimistes sont imperturbables et continuent.

Les chercheurs ont insisté sur le fait qu’aucune des deux dispositions n’était meilleure que l’autre. Au contraire, cette étude peut aider à sélectionner des chiens de travail mieux adaptés à leurs rôles. Un chien pessimiste qui évite les risques serait un meilleur chien-guide alors qu’un chien optimiste serait meilleur pour détecter de la drogue ou des explosifs.

Sources : La Dépêche Vétérinaire n° 1289 de janvier-février 2015

Cet article a été sélectionné et rédigé par le Dr CARRERE

Les dernières publications

La piroplasmose

C’est une affection hématologique due à un parasite sanguin microscopique ou protozoaire transmis par certaines tiques. Ce protozoaire du nom de piroplasme appartient au genre

Lire la suite »