Téléphone

Le ou les « Sidas » du chat

Deux maladies infectieuses fréquentes et redoutables

La leucose féline et le syndrome d’immunodéficience féline sont deux maladies contagieuses provoquées par des virus différents, le virus leucémogène félin (FelV) et le virus de l’immunodéficience félin (FiV) appartenant tous les deux à la famille des rétrovirus.

Ces maladies affectent exclusivement les chats.

Aucun cas de transmission à l’Homme ou au chien n’a été décrit.

Le FiV comme le FelV restent encore, à l’heure actuelle, sans traitement et sont mortels à 100 %. Le FelV est une des premières causes de mortalité chez le chat.

Des infections qui restent « cachées » pendant plusieurs années

  • Phase 1

Contamination : quelques symptômes discrets et passagers (baisse de forme, fièvre, extinction de voix) ou aucun symptôme

  • Phase 2

Phase asymptomatique : le chat est porteur du virus mais ne présente aucun trouble.
Durée :
– FelV : quelques mois à 4 ans
– FiV : de quelques mois à plus de 10 ans

  • Phase 3

Déclaration de la maladie symptômes d’immunodépression, dégradation de l’état général (anémie, tumeurs, leucémie)

  • Phase 4 

 Aggravation de la maladie (gastro-entérite, gingivite, coryza)

Durant la phase asymptomatique il est important de poursuivre les vaccinations habituelles

Une évolution inexorable

Une fois les symptômes du FelV ou du FiV déclarés, la dégradation de l’état général peut être très rapide, avec des anémies, le développement de tumeurs ou de leucémies

En phase terminale, coryza, gingivite et gastro-entérite viennent aggraver la pathologie du chat immunodéprimé.

Des maladies mortelles

Il n’existe pas, aujourd’hui de traitement spécifique contre l’infection par le virus (FelV) ou par le virus (FiV). C’est la raison pour laquelle la prévention reste la meilleure des protections : vaccination pour la leucose et stérilisation pour la leucose et le sida du chat.

Des modes de transmission bien identifiés

  • FelV

Morsure (contacts sanguins lors de bagarres)

Salive (léchage mutuel), expectorations

Matières fécales

Urine (bac de litière commun)

Gestation

Allaitement

  • FiV

Morsure (contacts sanguins lors de bagarres) 

Gestation rarement

Allaitement rarement

Des facteurs de risque connus

Les risques auxquels est soumis votre animal varient en fonction de son sexe, de son mode de vie et de son âge.

Les chats entiers, mâles, ayant accès à l’extérieur, sont les plus exposés puisque leur vagabondage les conduit à faire des rencontres et à se bagarrer, dès leur puberté, puis lors de la saison des amours.

C’est donc dès son plus jeune âge que vous devez tester et protéger votre chat. La castration permet de diminuer les risques de contamination.

Cet article a été rédigé par le Dr CARRERE

Les dernières publications

Voyage en train et en avion

Les règles et conseils. Cet été, certains d’entre vous partiront en vacances avec leur animal de compagnie. Si la voiture est le transport généralement privilégié,

Lire la suite »

Les chasseurs de pigeons

Depuis 13 ans, les organisateurs du tournoi de tennis de Roland-Garros font appel à des fauconniers et leurs oiseaux pour effaroucher ces hôtes indésirables que

Lire la suite »