Téléphone

Communication par le regard entre l’Homme et le chien

Des scientifiques japonais ont mis en évidence les implications de l’ocytocine lors d’échanges de regards entre un chien et son maître.

Cette communication visuelle est très importante dans la relation, beaucoup plus que dans d’autres espèces. Ainsi, expliquent les auteurs de cette étude, dont les résultats ont paru dans Science, alors que les chimpanzés sont nos cousins les plus proches, seuls les chiens comprennent le concept de pointer du doigt et suivent la direction de ce doigt alors que d’autres animaux se contentent de le regarder. Par ailleurs, les loups interprètent un contact visuel par une manifestation d’hostilité.

De nombreuses études ont mis en lumière le rôle de l’ocytocine dans la construction du lien, d’une relation de confiance, etc. Ainsi, quand une mère regarde son bébé, ils ont tous les deux une poussée sécrétoire d’ocytocine.

Les chercheurs ont observé 30 propriétaires de chiens et quelques propriétaires de loups « de compagnie » interagissant pendant une période de 30 minutes et ont collecté des échantillons d’urine avant et après ce délai. Les propriétaires caressaient leurs animaux et leur parlaient. On notait de fréquents contacts visuels bilatéraux dans les couples chien-homme, beaucoup plus rares quand il s’agissait de loups.

Les auteurs ont observé une augmentation de 130 % des taux d’ocytocine chez les chiens, de 300 % chez les humains, à l’issue de cette période d’interaction. En revanche, l’augmentation était beaucoup plus faible (et nulle chez les loups) quand les contacts visuels avaient été absents ou rares.

Par la suite, l’expérimentation a été répétée de la même manière, à ceci près que les chiens recevaient avant celle-ci un spray nasal d’ocytocine. Les femelles, mais pas les mâles, ont passé un temps supérieur de 150 % à chercher le regard de leurs maîtres, élicitant chez ces derniers une augmentation de 300 % du taux d’ocytocine. Il est vraisemblable, concluent les auteurs, que ce phénomène de regards échangés ait pu favoriser la domestication du Chien, via une relation quasi maternelle entre ce dernier et l’Homme.

Sources : L’Essentiel n° 364 du 26.03 au 01.04.2015

Cet article a été sélectionné et rédigé par le Dr CARRERE

Les dernières publications

La piroplasmose

C’est une affection hématologique due à un parasite sanguin microscopique ou protozoaire transmis par certaines tiques. Ce protozoaire du nom de piroplasme appartient au genre

Lire la suite »