Téléphone

Dans l’attente des petits

Vous avez décidé ou votre chienne ou votre chatte a décidé qu’elle allait avoir des petits …

Le diagnostic de gestation le plus précoce se pratique par échographie entre le 25 et 30ème jour après la saillie. Un second examen vers le 40ème jour de gestation permet de confirmer le bon déroulement des événements. On profitera de la consultation pour réaliser une prise de sang afin de vérifier certains paramètres sanguins (glycémie / calcémie / urémie) pouvant être à l’origine de complications sérieuses et sévères pour l’animal gestant.

Vers le 45ème jour, il est temps de vermifuger la future mère afin de préserver les bébés des vers parasites qui pourraient franchir la barrière placentaire et les contaminer (on revermifugera 15 jours après la naissance des petits afin d’éviter une éventuelle contamination par le lait).

Pour essayer de dénombrer les petits, une radiographie est réalisée ver le 50-55ème jour (pas avant, car l’ossification est tardive).

Pendant la gestation une alimentation de bonne qualité est suffisante et ne nécessite pas d’apport particulier (sauf avis contraire du vétérinaire). Notre discours ne sera pas le même pendant la lactation, période pendant laquelle il faudra compléter très largement l’alimentation en calcium et vitamines, surtout si les petits sont nombreux.

Durant la gestation, la fréquence des repas sera augmentée, surtout à la fin, car il ne reste pas beaucoup de place pour l’estomac et l’animal est vite rassasié.

Maintenant, nous sommes proches du terme. La mise-bas peut intervenir entre le 58 et 70ème jour pour les valeurs extrêmes. Avant, les petits ne seront pas viables et après le part ou mise-bas risque d’être très problématique. La moyenne se situe entre le 61 et 63ème jour chez la chienne et entre le 63 et 66ème jour chez la chatte.

Comment détecter les premiers signes de la mise bas :

  • La chute de la température est le signe le plus intéressant à considérer. Cette variation thermique est transitoire. Pour l’enregistrer, il est nécessaire d’effectuer des relevés de la température, matin et soir, 6 jours avant la date présumée. On observe, généralement, durant les 24 H qui précèdent la mise-bas, une chute de cette dernière, d’un degré en moins, par rapport à la température établie lors des relevés antérieurs, qui tournent autour de 38,5°C. Il peut arriver dans certains cas que cette baisse soit beaucoup plus précoce.
  • Le début de la lactation est un signe moins précoce. Les mamelles n’augmentent de volume qu’à partir de la seconde moitié de la gestation, pour atteindre un développement complet au cours de la semaine avant la parturition (mise bas). Chez les primipares (femelles gestantes pour la première fois) la lactation s’établit généralement 24 H avant l’accouchement. Chez les pluripares (femelles ayant déjà eu une portée au moins), cette apparition peut être plus précoce et se manifester une semaine avant la mise bas.
  • Le signe prémonitoire le plus sûr pour établir la date fatidique, est de déterminer l’effondrement du taux de progestérone sanguine. Cet examen s’effectue à la clinique vétérinaire à l’aide d’une prise de sang. 

La chute brutale de la progestérone provoque l’arrivée des petits dans les 12 à 24 H qui suivent.

  • Si vous êtes observateur, vous pourrez constater les jours précédents la parturition, un creusement des reins.
  • L’apparition de la glaire cervicale à la commissure vulvaire est le signe le plus tardif. Cet écoulement incolore, précède immédiatement le début du travail. Durant la phase préparatoire, dont la durée varie en moyenne de 2 à 10 H (voire 36 H pour une primipare), la femelle est inquiète, agitée, recherche un endroit calme pour faire son nid. On doit lui éviter tout stress pour ne pas la perturber. On note, également, un refus de se nourrir, une augmentation de la fréquence respiratoire et parfois des vomissements.

Les premières contractions qui apparaissent sont intermittentes et ne résultent pas d’efforts volontaires. Le col de l’utérus se dilate. L’expulsion de la portée se fait en moins de 12 H la plupart du temps, mais peut atteindre 36 H chez les primipares.

Ensuite, les contractions utérines se renforcent par des contractions abdominales et le premier petit apparaît. Il est souvent le plus long à sortir. Les bébés naissent entourés d’une poche d’eau qui se rompt au moment de l’expulsion. La mère lèche et sectionne le cordon ombilical.

Si la femelle ne s’en occupe pas et que la poche n’est pas ouverte, veuillez la rompre, dégager les voies respiratoires, ligaturer le cordon à l’aide d’un fil à coudre, le couper et pratiquer un massage énergique du nouveau-né avec des serviettes chaudes.

Dans les 15 minutes qui suivent, le placenta est expulsé, les contractions s’espacent, c’est la phase de repos utérin jusqu’à l’expulsion du 2ème petit, qui survient généralement entre 2 et 30 minutes après le précédent.  Elle ne doit pas excéder 3 à 4 H.

La couleur verte des écoulements est normale. Dans les jours qui suivent, ils s’estompent et redeviennent rouge jusqu’à disparaître (en moyenne 8 à 10 jours).

La présentation des jeunes se fait, normalement dans 60 % des cas par la tête (c’est plus facile), dans 40 % par le postérieur. Si tout se passe bien, la mère s’occupe de ses petits, les toilette et les nourrit.

Il faut nous contacter au moindre problème qui vous inquiéterait (par exemple : le terme de 70 jours dépassé, un accouchement trop long > à 36 H, des contractions infructueuses et douloureuses).

Pour la lactation, surtout concernant celle des animaux de grandes races où les petits sont nombreux, il est impératif d’apporter des compléments minéraux, sous peine de créer chez la femelle de sévères carences. Sur les portées trop nombreuses, il est conseiller de biberonner afin de soulager la mère et d’aider les plus petits.

Cet article a été rédigé par le Dr CARRERE

Les dernières publications

La piroplasmose

C’est une affection hématologique due à un parasite sanguin microscopique ou protozoaire transmis par certaines tiques. Ce protozoaire du nom de piroplasme appartient au genre

Lire la suite »