Téléphone

Apprentissage de la propreté

Pour que votre chiot devienne propre, il vous faudra attendre l’âge de 3-4 mois.

Vous pourrez commencer son éducation dès son arrivée dans votre maison, à condition de n’utiliser que la récompense.

Si vous ne respectez pas ce principe, vous risquez d’établir un climat conflictuel.

Il est primordial de savoir que l’endroit où le chiot élimine, correspond à une organisation de son espace territorial. L’emplacement que vous lui indiquerez (jardin, rue) n’a pour lui aucune signification, d’où la nécessité d’un apprentissage.

Sachez que physiologiquement, la miction (action d’uriner) suit de quelques minutes la prise d’un repas et que c’est également le premier acte que réalise votre chiot à son réveil.

Dans la pratique :

  • Vous sortirez votre animal dès son réveil et à la fin des repas.
  • Vous le conduirez sur le(s) lieu (x) choisi (s), (y compris la rue).
  • Vous le ferez marcher et jouer.
  • Vous ne le ferez pas rentrer tant qu’il n’a pas éliminé dehors.
  • Vous le récompenserez à la fin par la voix et les caresses.
  • Vous ne le ferez pas rentrer tout de suite après ses besoins.
  • Vous ferez la distinction avec la miction émotionnelle liée à la joie ou à la peur.
  • Vous éviterez le recours à des solutions intermédiaires comme le balcon, le journal ou la serpillière, qui sont discutables

En cas d’échec, à partir du 4ème mois seulement, vous interromprez la miction en claquant dans les mains ou en sanctionnant avec la voix, vous conduirez ensuite votre chiot dehors. 

Très rapidement vous aurez un petit chien propre que vous pourrez emmener partout sans craindre « la catastrophe ».

Dernier conseil, évitez les erreurs communes qui suivent :

  • Mettre « le nez dedans » à votre retour car c’est un parasite de l’information.
  • Nettoyer en présence du chiot (source de jeu et d’intérêt).
  • Utiliser des produits ammoniaqués ou de l’eau de Javel.

En cas d’échec à l’âge de 5 mois, vous devrez penser à revoir les conditions d’apprentissage de la propreté et plus globalement la relation du chiot à votre milieu familial.

N.B. : la coprophagie (ingestion des selles) est un phénomène naturel chez le chien, à condition qu’il soit en bonne santé. Elle est favorisée par la présence de certains arômes alimentaires volatils dans les matières fécales.

Cet article a été rédigé par le Dr CARRERE

Les dernières publications

La piroplasmose

C’est une affection hématologique due à un parasite sanguin microscopique ou protozoaire transmis par certaines tiques. Ce protozoaire du nom de piroplasme appartient au genre

Lire la suite »