Téléphone

La stérilisation de la chienne

Quel est l’âge idéal pour stériliser sa chienne ?

Le risque de développement d’une tumeur mammaire chez les chiennes stérilisées avant le premier œstrus ( ou premières chaleurs) n’est que de 0.05 % alors qu’il passe à 8% chez les chiennes stérilisées après les premières chaleurs.

La pratique de la stérilisation prépubère a été conseillée par les vétérinaires afin de protéger la santé des animaux et cela a porté ses fruits puisque les chirurgies concernant l’exérèse des tumeurs mammaires ont beaucoup régressé.

Mais une étude sur l’incontinence urinaire chez la chienne a montré que la stérilisation augmente significativement cet inconvénient. Cette étude n’a pas établi de lien entre ce risque et l’âge de l’animal au moment de l’intervention.

La même équipe de chercheurs s’est intéressée à l’incontinence urinaire précoce (maximum 8 ans après l’intervention).

Cette étude du Royal Veterinary College est la plus importante réalisée à ce jour car elle se fonde sur les données de structures vétérinaires auprès de 72.971 chiennes nées de janvier 2010 à décembre 2012 et menée jusqu’au 31 mars 2018. Elle confirme le lien entre la stérilisation et l’incontinence qui survient en médiane dans les 2 ans qui suivent la chirurgie. Les chiennes stérilisées ont un risque accru de 2,12 par rapport aux chiennes entières.

L’étude met surtout en évidence qu’une stérilisation avant l’âge de 6 mois (avant sans doute les premières chaleurs) majore le risque d’apparition d’une incontinence.

Le risque d’incontinence urinaire dans les 2 ans suivant la stérilisation, est accru de 1,82 chez les chiennes castrées avant 6 mois par rapport à celles castrées entre 6 et 12 mois.

L’âge moyen au diagnostic est de 2,9 ans et le délai moyen entre la castration et l’incontinence urinaire est de 1,9 an.

Les chiennes de plus de 30 kg ont 2,62 fois plus de risque d’incontinence urinaire que celles de moins de 10 kg.

L’augmentation du poids est associée à un risque accru d’incontinence urinaire précoce. De même, l’étude en question montre que les animaux de certaines races dont le setter irlandais, le boxer (jusqu’à 65 % des femelles stérilisées), le schnauzer géant, le bobtail, le rottweiler, le doberman, le dalmatien, le vizsla ou braque hongrois et le braque de Weimar sont plus sujets à l’incontinence précoce que ceux d’autres races.

Les cliniciens recommandent donc de prendre en compte ce risque dans la prise de décision d’une stérilisation avant l’âge de 6 mois (soit sans doute avant la puberté) notamment chez les chiennes de grand format et chez les races prédisposées, citées précédemment.

Chez les chiennes de moins 20 kg, environ 9 % d’entre elles sont concernées et chez celles de plus de 20 kg environ 30 %.

A l’heure actuelle, il n’y a pas de consensus pour donner avec exactitude l’âge de la stérilisation. Il faut essayer de jongler entre la prévention des tumeurs mammaires et le risque d’apparition d’une incontinence précoce.

Pour les chiennes au-dessous de 10 kg, moins touchées par cette incontinence précoce, on peut donc envisager une stérilisation prépubère ou précoce.

Pour les chiennes au-dessus de 10 kg, la décision de castrer précocement l’animal en particulier les races à risque et celles de plus de 30 kg doit être réfléchie sauf si des raisons majeures la justifient. En conséquence pour ces animaux, il est plus raisonnable de différer l’intervention après les premières chaleurs, le risque de développer un cancer de la mamelle étant encore assez bas et ainsi d’éloigner le spectre de l’incontinence urinaire nécessitant une prise en charge médicale à vie.

Sources

Cet article a été sélectionné et rédigé par le Dr Carrère

Les dernières publications

La piroplasmose

C’est une affection hématologique due à un parasite sanguin microscopique ou protozoaire transmis par certaines tiques. Ce protozoaire du nom de piroplasme appartient au genre

Lire la suite »