Téléphone

Noël, jour de lumière

Il était une fois au début du siècle dernier…

Noël est un jour de lumière même pour les malheureux, même pour un petit garçon de 9 ans aux cheveux noirs comme l’ébène et aux yeux marrons. Un adorable petit chien l’accompagne, il ne ressemble à rien de précis mais sa frimousse avec ses longues oreilles et son museau pointu ferait fondre le cœur le plus endurci.

Dans les rues d’une belle ville à la circulation dense, pendant que les gens entrent et sortent des magasins, un petit garçon nommé Yann déambule sur les trottoirs enneigés avec son compagnon à quatre pattes Micado.

Tous les deux sont chétifs. Yann est un petit bonhomme qui a très froid parce qu’il est peu couvert. Micado bien qu’il soit maigre le suit gaillardement et semble heureux avec son maître. Ils ne mangent pas tous les jours à leur faim mais si on les regarde avec attention on devine en eux, une force de vie intense et cette force qui les porte c’est l’amour qu’ils ont l’un pour l’autre : un amour merveilleux.

En ce jour de Noël, tous les deux traînent devant les vitrines des boutiques de mets succulents.

Ils les dévorent des yeux. Sur les étagères, il y a de belles viandes bien tendres, de grosses dindes dorées avec leurs marrons, de bons gros gâteaux très bien décorés, des bonbons multicolores, des chocolats de toutes sortes, des bûches de noël.

Tout en regardant cette profusion d’aliments, ils oublient leur misère bien qu’ils savent qu’ils n’auront jamais accès à toute cette nourriture.

Yann souhaiterait également avoir de beaux et chauds habits comme les enfants qu’il croise au lieu d’un manteau troué où passe le vent, la pluie et la neige, d’un pantalon déchiré, d’une chemise raccommodée. Mais surtout, il voudrait bien nourrir son chien car il craint pour la santé de Micado. Le bien-être de son ami de tous les jours est ce qui lui importe le plus au monde.

Nombreux sont les passants qui se retournent pour le regarder et s’en écartent avec dédain.

Des enfants se moquent de son accoutrement. Il entend chuchoter autour de lui « C’est un clochard ! Que fait-il là ? Qu’il est pauvre ! C’est un vaurien ! » Le monde est cruel. Les gens savent qu’ils disent des mots blessants mais ils ne s’en excusent pas.

Le petit Yann souffre. C’est dur pour un enfant de 9 ans d’être calomnié et dédaigné à ce point. Son seul désir serait de recevoir de la tendresse et de l’amour pour Micado et lui-même.

Il se souvient de ses parents.

Avec la grande crise, son papa a perdu son emploi, puis la santé et il est mort. Sa merveilleuse maman a tenté un long moment de maintenir le cap mais la maladie l’a rattrapée et elle a rejoint son père. Yann s’est retrouvé sans famille, ni maison et a fini dans la rue.

Il s’est débrouillé comme il a pu mais les conditions hivernales rendent la vie très difficile. Un jour d’automne il a entendu japper derrière une poubelle et depuis Micado l’accompagne partout où il va.

L’heure avance, la nuit tombe et les rues deviennent désertes. Une brise se lève et rafraîchit de plus en plus l’atmosphère.

Les deux amis avancent péniblement sous l’effet du froid.

Soudain Yann, s’assoit sur une marche d’un perron avec Micado blotti contre lui. Il commence à neiger et l’enfant se met à sangloter.

« Mon chien, tu es mon seul amour, ma vie. Tu sais dans les maisons qui nous entourent, il fait chaud, les familles sont réunies, les enfants sont joyeux car c’est Noël et ils vont recevoir plein de cadeaux.

Les tables sont garnies à merveille avec des assiettes de porcelaine, de verres de cristal, des couverts en argent, de belles serviettes blanches assorties à la nappe. Près de la cheminée se dresse un grand sapin décoré de guirlandes somptueuses et de boules de toutes les couleurs. A son pied est entassée une multitude de cadeaux étiquetés au nom de chacun des bienheureux.

« Oh Micado, tu ne peux pas savoir combien je t’aime ! » Le petit chien lèche avec tendresse le visage rempli de larmes de son cher Yann.

La neige tombe toujours, les flocons sont de plus en plus gros et de plus en plus denses.

Quelques passants se dirigent avec hâte chez eux tandis que des cris de joie sortent des maisons…

Quand tout doucement, une vieille dame, élégante à l’air aimable et doux, s’approche de l’endroit où pleure le garçonnet. La bonne dame dit avec gentillesse « Mon pauvre enfant, quelle tristesse j’aperçois en toi. Si tu es seul je t’ouvre ma maison. Je te promets que tu y vivras heureux et ton petit chien qui a l’air charmant sera le bienvenu également. Si tu le désires, je serais enchantée de t’accueillir et de t’offrir un foyer. Viens avec moi mon chéri « .

Elle tend la main vers lui. Une lueur d’espoir éclaire le visage de l’enfant. Séduit par la bonté et l’amour de cette vieille dame, Yann décide de la suivre. Il saisit Micado dans ses bras, l’emmitoufle dans son manteau troué et donne la main à sa sauveuse.

Après une longue marche, tous les trois atteignent enfin la belle maison de la vieille dame. Tout y est magnifique et chaleureux.

Il découvre un sapin somptueux, une table splendidement dressée et de la cuisine s’échappe des odeurs alléchantes.

Une ombre de tristesse traverse brièvement le regard de sa bienfaitrice. Elle se souvint de son garçon mort pendant la guerre qui ressemblait tellement au petit Yann, ainsi que de son mari mort rapidement de chagrin. Mais, très vite les noires pensées s’envolent. Les souvenirs ne doivent pas gâcher le merveilleux moment présent et l’avenir qui s’annonce enfin radieux.

La vie est de retour dans la maison.

Gaspard, le vieux chien ainsi que Suzy, la chatte sont ravis d’accueillir les nouveaux venus. Ils se sont précipités pour venir les sentir et ce qu’ils ont perçu semble bien leur plaire car ils sont tout à fait prêts à partager leur place devant la cheminée.

Ils passèrent tous les cinq un Noël magique dont ils se souviendraient toute leur vie. La solitude était oubliée.

Cher Lecteur, vous savez que le jour de Noël dans le monde entier, il arrive des choses merveilleuses.

Comme dans cette histoire rappelez-vous que l’amour est plus fort que tout.

Joyeux Noël et Bonne et Heureuse Année. 

Ce joli conte de Noël inédit vous est offert par le Dr Carrère

Les dernières publications

La piroplasmose

C’est une affection hématologique due à un parasite sanguin microscopique ou protozoaire transmis par certaines tiques. Ce protozoaire du nom de piroplasme appartient au genre

Lire la suite »